Présentation de l'Association des Conservateurs des Musées de Franche-Comté   |  Guide de visite  |  Librairie  |  Contactez-nous  |  Lettre d'information |  Ok
 
 
Expositions & Evènements Invitation aux voyages A la découverte des collections Nos musées
 
 
Le musée  Les collections  Expo. temporaire  Animations  Info. pratiques  Librairie
 
 
Accueil > Nos musées > Musée du Château de Montbéliard > Expo. temporaire  
 

Le musée mis à nu – chapitre 2
Le chantier des collections ethnologiques des Musées de Montbéliard
du 20 octobre 2018 au 15 septembre 2019


Examiner, mesurer, numéroter, marquer, photographier, localiser … telles sont les opérations menées dans le cadre d’un chantier des collections. Toutes ces missions quotidiennes pour les musées répondent à l’obligation de connaître et d’inventorier les œuvres conservées. Le musée du château des ducs de Wurtemberg de Montbéliard révèle au public cet « envers du décor », ouvrant exceptionnellement l’accès à l’un de ses chantiers, pour un nouveau chapitre d’une « mise à nu » menée autour des collections ethnologiques.

Dans ce chantier programmé sur près d’une année, textiles, patrimoine industriel ou objets exotiques sont passés à la loupe, sous le regard des professionnels du musée. Costumes ou accessoires, figurines, pendules ou mécanismes d’horlogerie, cafetières en émail, machines à écrire ou appareils de prise de vue composent ces collections multiples et diverses, comptant plusieurs milliers d’objets. Issus de dons, achats ou dépôts réalisés depuis le 19e siècle, ils témoignent pour une grande part d’une histoire locale : les verquelures pour le fonds textile, la prolifique production Japy pour le fonds industriel ou encore l’étonnant attirail de l’ingénieur Étienne Oehmichen. D’autres objets nous sont rapportés du lointain par des voyageurs… Parmi toutes ces collections, nombre d’objets restent anonymes, méconnus, souvent modestes, mais l’expertise du chantier viendra sans aucun doute « éclairer » davantage ce riche patrimoine.

Tous ces objets sont habituellement conservés en réserves, alignés ou superposés sur des étagères, dans des lieux aujourd’hui saturés et difficiles d’accès. Au gré de l’avancement du chantier, ils doivent ainsi intégrer provisoirement cet espace de travail. Inventaire, constat, dépoussiérage, marquage, numérisation sont les étapes indispensables à leur connaissance, afin d’améliorer leur conservation. Les collections seront ensuite redéployées dans une réserve réaménagée. Dans ce chantier en mouvement, conservateur, responsable de collections, régisseur ou chargé d’inventaire et de récolement partageront leur savoir-faire avec le public. Artisans et restaurateurs d’œuvres viendront enrichir la programmation des rendez-vous proposés au fil des mois.

 
Voir aussi l'exposition du musée Beurnier-Rossel
 
   
Archives | Les petits plus ! | Plan du site | Association des conservateurs | Nos partenaires             Mentions légales | Crédits